Ce n’est pas sans raison qu’on a souvent comparé le Vercors à un vaisseau de pierre ou à une citadelle. Séparé des régions périphériques par des falaises vertigineuses, le massif ne communique avec l’extérieur que par quelques échancrures. Dans le Royans, Combe Laval est l’une de ces brèches spectaculaires, cirque grandiose s’enfonçant de plus de quatre kilomètres dans le bastion du Vercors. Bordé par des à-pic d’une centaine de mètres de hauteur, ce n’est pourtant pas une porte facile pour atteindre le plateau. C’est une route presque aérienne que les hommes ont dû accrocher en plein rocher au XIXe siècle. Avec celles des Petits goulets et Grands Goulets, des gorges de la Bourne ou du Nan, elle est l’un de ces spectaculaires accès qui mènent au cœur de la forteresse.
« royans.com »